Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Une étude met en évidence un lien entre nanoparticules et phénotypes cancéreux

Publié par Kiergaard sur 25 Septembre 2013, 17:18pm

Catégories : #Sciences-Environnement

Une étude met en évidence un lien entre nanoparticules et phénotypes cancéreux

On pourra toujours objecter que la moitié de ce que l'on touche, respire ou consomme conduit à une augmentation d'un ou de plusieurs types de cancers, que l'évolution vers les nanoparticules est irréversible et que de toute manière si on cherche des remèdes efficaces au cancer de toute manière on s'en fichera bientôt de savoir ce qui le provoque. Néanmoins les enjeux juridiques et de santé publique sont importants, tout comme le fait que nous soyons correctement informés.

  • Dans un article à paraître dans la revue Biomed Pharmacother, 7 chercheurs de l'Institut National de la Santé de Porto mettent pour la première fois en évidence un rapport direct entre nanoparticules et phénotype de type cancéreux dans les cellules gastriques épithéliales.
  • Résumé : "La fabrication ou l'utilisation de nanomatériaux peut entraîner une exposition des travailleurs aux nanoparticules. Les voies d'exposition sont la peau, les poumons et l'appareil gastro-intestinal. L'absence de normes sanitaires pour les nanomatériaux combinée avec leur utilisation croissante dans de nombreux lieux de travail et produits souligne la nécessité d'un outil d'évaluation des risques fiable. Par conséquent, le but de ce travail était d'étudier les effets de différentes doses de nanoparticules de dioxyde de titane sur des cellules épithéliales gastriques humaines in vitro. We analyzed proliferation by MTT assay, apoptosis by Tunel, migration by injury assay, oxidative stress by determining GSH/GSSG ratio and DNA damage by Comet assay on nanoparticle-treated AGS human gastric epithelial cell line in comparison to controls (je ne me risque pas à une traduction)." (je paraphrase à partir d'ici)  Nous présentons et discutons nos résultats selon lesquels une exposition de ces cellules  des nanoparticules conduit à une augmentation de la prolifération des phénotypes de type cancéreux tout en diminuant l'apoptose. "Nos résultats démontrent pour la première fois que les nanoparticules induisent des phénotypes de type cancéreux dans les cellules épithéliales gastriques humaines."

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents