Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Syrie : 13 factions rebelles "puissantes" refusent la coalition actuelle et réclament un commandement islamique

Publié par Kiergaard sur 25 Septembre 2013, 09:24am

Catégories : #Géopolitique-International

C'est un évènement important qui se déroule en Syrie et qui pèsera dans les négociations en cours, bien que chacun puisse y voir ce qu'il souhaite (nécessité de soutenir encore plus l'opposition "modérée", certitude sur les fissurations dans le camp des rebelles etc...)

On observera avec attention la large fissure entre l'opposition à l'étranger et les factions combattantes...

Désormais se référer à l'ASL comme d'un tout n'est désormais plus pertinent et la légitimité du Conseil National Syrien n'est plus assurée concernant les troupes sur le terrain.

  • (Reuters) : "Whatever their ideological background, many Syrian opposition groups inside Syria are sceptical and resentful of the Western and Gulf Arab-backed National Coalition, an umbrella organisation for opposition groups abroad."
  • (7sur7.be) :
    "La Coalition nationale et le gouvernement d'Ahmad Tomeh (récemment choisi) ne nous représentent pas, et nous ne la reconnaissons pas non plus", ont indiqué 13 des groupes rebelles islamistes les plus puissants dans un communiqué commun.

    Parmi les signataires de ce texte figurent [des membres de : sinon ce n'est pas cohérent avec la suite de l'article, c'est une mauvaise traduction de l'article d'Al-Jazeera] l'Armée syrienne libre, la brigade Al-Tawhid, principale rébellion de la province d'Alep (nord), et les jihadistes extrémistes du Front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda.

    Le groupe radical mais non jihadiste Ahrar al-Sham a également signé le texte, tout comme la 19e Division, une formation importante mais relativement récente du courant principal Armée syrienne libre.

    Ces groupes affirment que la loi islamique doit être la seule source de la législation.

    "Ces forces appellent tous les groupes civils et militaires à s'unir dans un contexte clairement musulman qui... est fondé sur la charia, en faisant la seule source de la législation", déclarent-ils.

    Le communiqué de référence appelle aussi à "l'unité" et au "rejet des divisions... mettant l'intérêt de la nation (islamique) au dessus de l'intérêt de (chaque) groupe".

    Ce communiqué est publié alors que se manifeste une flambée de violences opposant des combattants de plusieurs factions parmi les insurgés contre le Front al-Nosra, l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

    (France 24) : "D'importants groupes de rebelles islamistes combattants en Syrie, dont des factions djihadistes, ont affirmé mardi 24 septembre au soir qu'aucune organisation basée à l'étranger, y compris la Coalition nationale, ne saurait les représenter.
    [...]

    Ces groupes affirment que la loi islamique doit être la seule source de la législation.

    "Ces forces appellent tous les groupes civils et militaires à s'unir dans un contexte clairement musulman qui est fondé sur la charia, en faisant la seule source de la législation", déclarent-ils.

    Le communiqué de référence appelle aussi à "l'unité" et au "rejet des divisions... mettant l'intérêt de la nation islamique au-dessus de l'intérêt de chaque groupe".

    "

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents