Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Petit point sur la Grèce (7 septembre)

Publié par Kiergaard sur 7 Septembre 2013, 13:58pm

Catégories : #Actualité économique et financière

Divers éléments tout récents sur la Grèce :

  • Le premier ministre annonce que "2014 sera l'année de la relance (...) la Grèce tourne la page après six ans de récession et l'économie devient compétitive"2014 sera l'année de la relance de la croissance". Il a suggéré que la Grèce pourrait renouer avec son niveau d'avant-crise d'ici 2020 avec l'aide du secteur de l'énergie, du tourisme et les privatisations en cours. Il a signalé que les prévisions de déficit seraient pour cette année seraient meilleures que prévues et prévoient 0.2% de "croissance" en 2014. Il aurait également déclaré que dans une histoire de 3000 ans "glorieuse", ces quelques années ne devaient pas faire tâche (il faut bien se rassurer tant il doit maudire le fait d'arriver au pouvoir en Grèce dans ces circonstances).
  • Dans le même temps, la Troika a envoyé à la Grèce un propos d'étape concernant les réformes à accomplir avant le versement de la prochaine tranche d'aide en octobre (le gouvernement doit répondre d'ici 1 semaine). Les engagements à prendre concernent un nouveau code des impôts, une nouvelle taxe foncière remaniée, 12 500 fonctionnaires doivent rejoindre le "programme de mobilité de la fonction publique" (requalification, trouver des emplois dans le privé etc...), le gouvernement est sous pression pour réussir la restructuration d'une entreprise minière, d'une compagnie militaro-industrielle, et d'un constructeur automobile, il doit également refondre son administration fiscale et refondre le système de protection sociale en réduisant la part des cotisations sociales de 3.9%.

Quelques éléments de contexte :

  • Je renvoie à une table de l'OCDE sur les indicateurs économiques principaux de la Grèce (sur 4 pages et en français pour mesurer la situation économique catastrophique du pays). (Je voulais compléter avec les salaires mais Eurostat est pour le moment indisponible). On parle d'une chute du pouvoir d'achat de plus de 50% (sur une seule année en 2012 selon l'Institut de la Confédération Grecque du Travail).

Deux observations :

  • Parler d'un retour de la croissance comme si on retrouvait juste quelque chose qu'on a perdu indépendamment de toutes les conséquences que cela a eu n'a aucun sens. Autant se réjouir de trouver 1 euro par terre après en avoir perdu 100. Pour que la Grèce retrouve son niveau de production d'avant crise, il faudrait une croissance annuelle du niveau de la récession en cours depuis 2008 (je vois mal la Grèce avoir 4-5% de croissance entre 2015 et 2020, même si ce ne serait qu'un rattrapage). Je crois aussi que les grecs se fichent du niveau du PIB.
  • Antonio Samaras peut invoquer l'histoire grecque, cette période restera celle d'une perte de souveraineté totale du pays et pourra être classée dans les périodes d'âges sombres du pays.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents