Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


La FED va réexaminer les règles relatives au "trading matières premières" des banques : Enjeux

Publié par Kiergaard sur 21 Juillet 2013, 14:29pm

Catégories : #Actualité économique et financière

Reuters :

"La Réserve fédérale américaine "examine" une décision clé de 2003 qui avait autorisé les banques a traiter sur les marchés physiques des matières premières, a annoncé la banque centrale vendredi, une annonce qui pourrait faire tembler Wall Street.

Il est de notoriété publique de la Fed se demande si elle va autoriser ou non les grandes banques réglementées comme Morgan Stanley et JPMorgan à détenir des actifs tels que les réservoirs de stockage ou les entrepôts, mais le communiqué d'une seule phrase publié vendredi laisse penser qu'elle pourrait aussi revoir l'ensemble des activités, de toutes les banques, sur les marchés physiques des matières."

La chose est bien plus développée dans un récent article de Bloomberg :

  • L'article commence par un fait étonnant : Quand en 2005, la FED avait autorisé JPMorgan à participer activement au marché des matières premières elle lui avait interdit de se développer dans le stockage en raison des risques, mais en 2010 JPMorgan avait acheté une des plus grandes entreprises d'entrepôts sans susciter de réactions.
  • Un sous-comité du Sénat se prépare à une audience le 23 Juillet audience pour déterminer si les établissements financiers tels que Goldman Sachs Group Inc. et Morgan Stanley (MS) devraient continuer à être autorisés à stocker des métaux, à exploiter des mines où à transporter du pétrole. "À une époque où JPMorgan est passible d'une amende potentielle pour une prétendue manipulation des prix de l'énergie aux États-Unis, le groupe d'experts discutera de possibles conflits d'intérêt dans le modèle d'affaires, a déclaré son président"
  • "Alors que les banques en général ne précisent pas leurs gains à partir de matières physiques, Goldman Sachs a écrit dans un rapport financier trimestriel qu'elle détenait 7,7 milliards de dollars de marchandises au 31 Mars. Morgan Stanley en détenait elle 6,7 milliards de dollars." Répondant au risque de conflits d'intérêts et de manipulation des représentants démocrates ont écrit à la FED pour faire part de leurs interrogations. D'après un expert, la FED cherche à protéger ses arrières au vu des "incohérences" dans sa gestion de la question qui a conduit à une complexité telle qu'il est difficile de réglementer ces questions selon une universitaire : "il est pratiquement impossible d'obtenir une large vue d'ensemble des activités [des banques en la matière] à partir de leurs documents publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et les régulateurs bancaires fédéraux".
  • "Pour obtenir l'approbation de la Fed, les sociétés de portefeuille bancaires doivent démontrer que leur implication dans des matières premières physiques serait liée à une activité financière de la banque, conformément à la loi." Ceci provient de la décision de 2003 : la Fed avait permis à Citigroup de continuer à faire des transactions sur les matières premières physiques après avoir mis en exergue une complémentarité aux activités financières de la banque.
  • En 2005, la Fed avait mentionné ces effets indésirables possibles comme «la concentration excessive des ressources, la diminution de ou la concurrence déloyale, les conflits d'intérêts ou de pratiques bancaires risquées."
    [...]

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents