Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


État Islamique : Les agences de renseignement tatônnent toujours

Publié par Kiergaard sur 15 Août 2014, 12:11pm

Catégories : #Géopolitique-International

Le renseignement américain est actuellement en train de réévaluer ses analyses passées concernant l'État Islamique d'Irak et d'al-Sham (EIIS). Dans un briefing aux médias qui s'est déroulé hier, rapporté aujourd'hui par The Independant, la communauté du renseignement a fait indirectement état de ses lacunes dans sa compréhension, même basique, du mouvement.

Drapeau de l'État Islamique - Wikimédia

Drapeau de l'État Islamique - Wikimédia

De combien de combattants dispose l'État Islamique ? Qui sont ses leaders ? Quelle organisation ? Autant d'éléments pour lesquels les agences de renseignement sont relativement démunies et qui font l'objet d'un réexamen à l'heure actuelle après l'apparente facilité avec laquelle les djihadistes de ce mouvement ont conquis et mis en danger de nombreuses localités en Irak et en Syrie. 

Au début d'année, le renseignement américain estimait à 10 000 le nombre de combattants du mouvement, depuis allégeances, conquête de territoire, communication massive ont probablement fait grimper ce nombre de manière importante. Cependant, il convient de lever divers problèmes d'analyse : la fragmentation du mouvement, la question de l'organisation de sa structure, l'existence de satellites ou d'alliances de circonstances etc... Ces questions divisent les experts qui ont bien du mal à suivre les méandres des mouvements quotidiens de l'organisation.

Malgré diverses informations compilées par des groupes spécialisés (Tracking Terrorism - CFR), il est complexe de cerner la structure de l'organisation. Branche d'Al-Qaïda qui se dissocie de son leader, organisation centrée sur l'Irak et la Syrie mais qui vise une expension telle que des cellules seraient crées dans d'autres pays, structure capable d'exercer un attrait chez des européens, des américains, des australiens etc..., commandement militaire compétent capable d'opérer des choix stratégique intelligent (en s'abstenant de lancer un assaut sur Bagdad ou de se retirer du Liban, non sans y avoir des réseaux), capacité d'adaptation forte aux circonstances changeantes (la stratégie de l'organisation a été modifiée depuis l'annonce des bombardements américains et leurs déplacement sont plus discrets), structure capable d'organiser de manière relativement efficace un embryon d'état en conservant intact les infrastructures vitales, groupe extrêmement riche, etc..., l'EIIS est un véritable défi en termes de renseignement.

Que faire face à un tel groupe ? Les responsables du renseignement estiment que la volonté d'extension du caliphat conduira l'organisation à se disperser sur trop de fronts, où la résistance s'organisera d'autant mieux que les exactions seront connues. Le comportement des membres du groupe terroriste pourrait également lui faire perdre le soutien de certaines des tribus sunnites qui assistent l'EIIS. C'est en tout cas l'espoir des analystes du renseignement américain. 

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents