Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Ukraine : Porochenko, favori, Timochenko honnie, confiance faible dans les institutions

Publié par Kiergaard sur 26 Mars 2014, 15:00pm

Catégories : #Politique, #Géopolitique-International

Il y a 3 semaines, je relayais les résultats d'un sondage du SOCIS (Center for Social Research and Marketing) concernant la présidentielle ukrainienne, une version actualisée du sondage est parue aujourd'hui et ses conclusions sont très révélatrices tant en ce qui concerne l'élection que l'état du pays.

 

Source du sondage

N.B : L'échantillon représente 6 500 personnes (hors Crimée)

  • Concernant la présidentielle :
    - Au premier tour 
Ukraine : Porochenko, favori, Timochenko honnie, confiance faible dans les institutions

Porochenko écrase littéralement la concurrence. Derrière lui se trouve un tiercé composé de Timochenko (stable), Klitschko (qui s'effondre clairement, son manque d'expérience politique saute de plus en plus aux yeux) et Tihipko (candidat du parti des Régions). La candidature de Dobkin, si elle était acceptée par la Commission Électorale, est surprenant aux yeux des cadres du parti des Régions pourrait être retirée, ce qui le ramènerait probablement au niveau de Timochenko et Klitschko. La stature de Porochenko comme candidat de consensus frappe, mais ce consensus pourrait être relativisé. On constate encore la marginalisation dans l'opinion des partis politiques comme Svoboda ou le Secteur Droit, dont l'influence est actuellement beaucoup trop importante... Il se murmurerait qu'un accord pourrait être trouvé entre Porochenko et Klitchko (À Porochenko la présidence, à Klitschko la mairie de Kiev). 

 

- Au second tour, le sondage envisage 3 cas de figures incluant tous Porochenko, voici les résultats. 

1° Porochenko 42.9% - Klitschko 15.3% (aucun des deux : 22.6%)
2° Porochenko 46.3% - Timochenko 11.6% (aucun des deux 23.3%)

3° Porochenko 50.8% - Tihipko 14.4%  (aucun des deux 15.7%) 
(Dans les 3 cas, la part de "Je ne sais pas" (autour de 11%) et de "je ne participerai pas" (8%) serait stable)

Commentaire : Je ne m'étends pas. Porochenko sera très probablement le prochain président ukrainien s'il se décide à se présenter (à titre personnel, cela ne fait guère de doute). Pour la stabilité de l'Ukraine, il serait préférable que ce soit un candidat du Parti des Régions qui soit second au premier tour. Dans le cas contraire, l'est et le sud du pays se sentiraient profondément marginalisé au second tour. Il y a des chances que cela se produisent si 1° Klitschko et Timochenko se présentent tous les deux au premier tour avec Porochenko et si 2° Dobkin se rallie à Tihipko. 

Un accord se profile probablement entre Porochenko et Klitschko, reste à savoir s'il interviendra avant ou après le premier tour. 

Concernant le profil de Porochenko, oligarque, "roi du chocolat", favorable à l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN si une majorité du peuple ukrainien le souhaite (actuellement ce n'est pas le cas, ce n'est pas opportun pour l'instant), favorable à l'orientation pro-européenne, néanmoins conscient des liens avec la Russie, ancien président de la Banque Nationale d'Ukraine (comme Tihipko), ancien ministre des Affaires Étrangères de Timochenko, ministre du développement économique dans le gouvernement Azarov en 2012. 

Néanmoins : Il y a de profondes disparités selon les régions. On atteint environ 40% d'indécis ou d'absence de participation à l'est au sud dans 4 des 11 circonscriptions testées. Dans ces 4 circonscriptions Porochenko obtient moins de 15% des voix au premier tour. 

 

  • Dans le détail du sondage, il y a d'autres informations particulièrement intéressantes qui corroborent ce que j'ai pu apprendre en discutant avec des ukrainiens. 
    - Interrogés sur ce qu'ils craignent le plus, les sondés répondent majoritairement (dans l'ordre)
Ukraine : Porochenko, favori, Timochenko honnie, confiance faible dans les institutions

Une intervention militaire d'autres pays (67.9%) (le sondage est intervenu juste avant le référendum en Crimée)

La guerre civile dans le pays 

Le non-paiement des salaires et des pensions

Le chômage

La hausse rapide des prix

Des émeutes massives

La criminalité croissante

La perte d'indépendance nationale de l'Ukraine (33.9%)
Etc... 

Commentaire : La violence de la communication et les déclarations internationales (tant russes, qu'occidentales) fait naître une profonde angoisse chez les ukrainiens, qui craignent à la fois une perte d'indépendance et une invasion armée. Mais sur le plan interne on voit que les ukrainiens craignent également majoritairement une guerre civile résultant d'une polarisation croissante de la société... Les préoccupations économiques sont également importantes (de manière classique)
 

  • Interrogés sur leur ressenti sur le début des activités du nouveau gouvernement : On a grosso modo 3 pôles. 
    1° Les "neutres" (29%)
    2° Plutôt positif (26.5%) ou très positif (8.5%) (35%)
    3° Plutôt négatif (18.1%) ou très négatif (12.8%) (30.8%) 
    (4.2% refusent de répondre)

On peut imaginer une ligne de fracture entre le sud et l'est et le nord-ouest. 
 

  • Interrogés sur leur confiance dans diverses institutions ou organisations (dans l'ordre) (jaune : très/plutôt pas confiance - vert : très/plutôt confiance) : 

     
Ukraine : Porochenko, favori, Timochenko honnie, confiance faible dans les institutions

Les médias (journaux, radios, télévision...)

Les autorités locales

L'Église

Les tribunaux

L'armée

La police

Le gouvernement ukrainien (en général)

Le Parlement 

Commentaire : On notera la confiance forte dans l'Église et l'armée et, dans une moindre mesure, les médias. En revanche, comme dans d'autres pays, la confiance dans le gouvernement et le Parlement est basse. Plus inquiétant, la confiance dans la police et les tribunaux est également particulièrement faible. 

 

  • Vient ensuite la confiance dans les diverses personnalités politiques (je vais reproduire in extenso cette fois-ci). (Total pas confiance - Total confiance)

    Olga Bogomolets (23.9 - 39.9)
    Anatoly Gritsenko (38 - 36.4)
    Alexandre Efremov (67.7 - 10)
    Vitali Klitschko (46.6 - 46.4)
    Yuriy Loutsenko (56.2 - 33.6)
    Medvedchuk (72.5 - 6.3)
    Andrew Paruby (43 - 33.5) 
    Porochenko (37.2 - 53.6)
    Peter Simonenko (79.9 - 12.1)
    Tihipko (68 - 21.4) 
    Ioulia Timochenko (62.9 - 28.8)
    Alexandre Tourtchinov (49.4 - 40.8)
    Oleg Tyagnibok (57.8 - 32.5)
    Viktor Ianoukovitch (89 - 4.4) (outch)
    Dmitry Jarosz (50.5 - 22.6)
    Iatseniouk (47.5 - 45.1)

Commentaire : Les leaders du Parti des Régions n'inspirent guère de confiance aux ukrainiens. De manière plus (ou pas) suprenante Timochenko non plus... Les leaders nationalistes et ultranationalistes jouissent d'une certaine "popularité" qui ne se traduit pas au niveau national. La confiance personnelle "relative" dans les leaders du gouvernement actuel est à précisée. Klitschko et Porochenko inspirent le plus confiance. Porochenko de manière moins clivante. 

 

  • Timochenko arrive en 3ème position des candidats pour qui les ukrainiens ne voteraient absolument pas ! (24%) Derrière le candidat communiste et le dissident controversé Dobkin et légèrement devant Tyahnybok
     
  • Concernant les tâches prioritaire du futur président
    La luttre contre la crise économique arrive en tête (40%) suivi par la préservation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine (39%), puis la lutte contre le chômage, l'égalité devant la loi, lutter contre la crise politique etc...
     
  • Il y a un soutien fort (65.8%) pour des élections anticipées de la Rada. 
     
  • S'il y avait un référendum, les ukrainiens soutiendraient majoritairement l'adhésion à l'UE (52.3 - 29.6) (En présence de la Crimée on reviendrait probablement à un 48-34), plutôt que l'Union Douanière (27.6 - 51.6) (En présence de la Crimée, on reviendrait probablement à un 31 - 47). En revanche les ukrainiens sont toujours défavorables à une adhésion à l'OTAN (33.8 - 40.4)

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents