Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Se limiter à ajouter des noms c'est reconnaître que la Crimée est perdue (ambassadeur)

Publié par Kiergaard sur 20 Mars 2014, 12:07pm

Catégories : #Géopolitique-International

Se limiter à ajouter des noms c'est reconnaître que la Crimée est perdue (ambassadeur)

La lecture croisée de deux articles d'Euractiv permet de mesurer l'inefficacité perçue de l'action de l'UE dans la crise ukrainienne de même que la réalité de l'état d'acceptation de la situation chez les responsables européens.

"EU leaders losing 'propaganda war', says diplomat"

"Ukrainian ambassador: EU sanction so far are a 'mosquito bite'"

 

Que peut-on retenir de la lecture de ces deux articles ?

  • La réticence à activer le niveau 3 des sanctions (sanctions économiques) pour se borner à n'ajouter que quelques noms à la liste des responsables dont les actifs seront gelés et les mouvements restreints est le signe d'une acceptation tacite de la perte de la Crimée. “We are in stage two. It seems so, as we accepted that Crimea has gone. I know it, it’s reality” souligne l'ambassadeur d'un pays européen non précisé.
  • La bataille de communicaton et de propagande est en train d'être perdue [Elle le serait depuis longtemps si les États-Unis ne parvenait pas à galvaniser les ukrainiens avec des déclarations brûlantes agitant le spectre d'une invasion à grande échelle du pays, qui est fortement reprise par une certaine frange politique en Ukraine].
  • Les sanctions européennes sont qualifiées de piqûres de moustique par l'ambassadeur ukrainien à l'UE.
  • Le premier diplomate européen admet à demi-mots que les européens pensaient avoir plus de temps pour gérer la situation en Crimée après le référendum. Ils ont été pris de court et doivent cravacher pour suivre. (Aujourd'hui, ou demain, la Douma avalisera l'entrée du 84ème état russe).
  • Les européens sont plus divisés que la Russie (Poutine est au sommet de sa popularité, la majorité des russes est heureuse de voir la Crimée revenir dans le giron russe). C'est un fait désormais accompli pour la population russe et la population de Crimée (dans sa majorité et malgré plusieurs semaines difficiles à venir...)
  • Même l'ajout de noms à la liste n'est qu'une solution de facade puisque l'ajout de nombreux noms risque d'être contesté ultérieurement devant des tribunaux.

 

 

 
 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents