Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Les objectifs du gouvernement ukrainien (Bilan du premier Conseil des Ministres)

Publié par Kiergaard sur 27 Février 2014, 16:23pm

Catégories : #Géopolitique-International

Les objectifs du gouvernement ukrainien (Bilan du premier Conseil des Ministres)

Après la nomination de Arseni Iatseniouk au poste de Premier Ministre et l'annonce du nouveau gouvernement s'est tenu le Premier Conseil des Ministres. On connaît désormais le programme du gouvernement ukrainien. 

Communiqué officiel

 

En guise d'introduction : Iatseniouk a d'ores et déjà déclaré qu'il ne serait pas candidat à la présidentielle. Je pense qu'il sait qu'il ne dispose pas d'un soutien populaire assez fort pour cela. Cela laisse le champ libre pour Klitschko (éventuellement Timochenko et peut être le leader de Svoboda). Iatseniouk (et les autres) accompli un "suicide politique" calculé. Il va lui permettre d'imprimer sa marque sur les prochains mois et de fixer le cadre dans lequel devra évoluer le futur président (tout en se ménageant une place dans le prochain gouvernement). Le contenu du premier Conseil des Ministres en témoigne.

 

Contenu

Après une introduction sur l'état "dépressif" de l'économie ukrainienne, sur le discrédit jeté sur les institutions et sur la destruction du système juridique sont esquissées 23 objectifs du gouvernement* :
* la traduction est quasi-complète, mes excuses pour les quelques coquilles 

  • La préservation de la souveraineté, de l'intégrité territoriale de l'inviolabilité de l'Ukraine.
  • La conclusion de l'accord d'association avec l'UE, la mise en oeuvre urgente de toutes ses dispositions. Le respect des conditions nécessaires pour y aboutir et la réalisation rapide d'un régime sans visas avec l'UE pour les citoyens ukrainiens.
  • Le développement de relations de bon voisinage avec la Russie dans tous les domaines sur la base d'une relation équitable et en tenant compte de "l'irréversibilité" du choix européen de l'Ukraine et de la perspective d'adhésion à l'UE.
  • Le rétablissement de la coopération avec le FMI et l'accomplissement de toutes les conditions nécessaires pour bénéficier d'une aide du FMI et de l'UE.
  • Une stabilisation d'urgence de la situation financière. L'austérité budgétaire et un examen approfondi des exonérations fiscales existantes (accordées à titre individuel ou sectoriel), en fonction de leur efficacité réelle dans la promotion du développement et de leur désirabilité sociale. La réduction drastique de divers types de subventions qui faussent la concurrence, déstabilisent les finances publiques et augmentent la corruption. (Le ministre des finances a déclaré avoir confiance dans la manifestation du soutien des responsables et investisseurs internationaux pour stabiliser la monnaie)
  • Assurer une justice équitable, garantir l'indépendance du pouvoir judiciaire (après avoir purgé l'ensemble des juges de la Cour Constitutionnelle, même ceux présents avant Ianoukovitch, cela sonne étrangement)
  • Réformer les organismes en charge de l'application de la loi afin d'assurer leur efficacité, la primauté du droit, la transparence et la reddition de comptes au public.
  • Une enquête complète et approfondie sur les décès et autres crimes liés à la tenue des manifestations massives sur la période novembre 2013 - février 2014. Mettre en place un effort important pour dentifier et poursuivre les organisateurs et les auteurs de ces crimes.
  • Former un nouveau système de gouvernance basé sur les principes de la primauté du droit, l'ouverture et la transparence du gouvernement. La lutte contre la corruption doit être décisive et systématique, en particulier dans les instances gouvernementales les plus élevées. Création d'un Bureau National de lutte contre la corruption. 
  • Écarter ceux qui, au sein des organismes en charge de l'application de la loi, ont abusé de leur pouvoir en violant les droits constitutionnels et civils.
  • Assurer un contrôle rigoureux de l'utilisation des fonds publics, assurer la transparence des marchés publics. Réduire les privilèges destinés à conserver le pouvoir ou injustifiés. 
  • Accepter (à court terme) des décisions impopulaires nécessaires concernant les prix et les tarifs, avec la mise en place de mécanismes compensatoires appropriés. (Martin Schulz a également utilisé la rhétorique du "impopulaire mais nécessaire"). 
  • Réformer le système politique et la loi électorale. Créer des mécanismes efficaces pour prévenir l'usurpation du pouvoir d'État et la violation du principe de séparation des pouvoirs. 
  • Assurer la tenue d'élections présidentielles équitables et transparentes en 2014. 
  • Démonopoliser l'économieSupprimer les restrictions à la concurrence et le favoritisme pour des entités artificielles, favoriser la liberté d'établissement, réduire de manière significatives le poids de l'administration dans la régulation économique.
  • Restaurer la confiance des investisseurs en Ukraine, encourager l'investissement étrangerIntroduire des règles transparentes et uniformes pour tous les acteurs de l'activité économique.
  • Protéger les droits des propriétaires et des investisseurs. Garantir l'inviolabilité des droits de propriété et le renforcement de la propriété comme base d'un système d'économie de marché.
  • Assurer la sécurité énergétique et l'efficacité énergétiqueRéformer le secteur de l'énergie en conformité avec les dispositions du traité instituant la Communauté de l'énergie, y compris le troisième paquet énergie de l'UE. La substitution progressive d'un gaz extrait localement à l'importation. La diversification des sources et des voies d'approvisionnement en énergie. La mise en œuvre d'un programme à long terme pour l'efficacité énergétique. Une réduction significative de la dépendance et des importations énergétiques.
  • Mettre en place une politique interne cohérente qui sera fondée sur un examen de la diversité ethnique, culturelle et confessionnelle de la société ukrainienne. Assurer le strict respect des droits civils de tous les groupes sociaux, le droit à l'éducation et à l'information, le droit de communiquer dans leur langue maternelle, la liberté de conscience. 
  • Généraliser l'utilisation de la langue officielle dans l'espace public, dans l'information, les espaces éducatifs et culturels, de communication. Faciliter la mise en place d'une aide publique pour promouvoir l'industrie de la culture ukrainienne nationalement et internationalement, produire un haut niveau d'information en ukrainien et diffuser le produit à travers les nouveaux moyens technologiques. (Est évoquée la protection des langues minoritaires...)
  • Cesser immédiatement la pratique de la fermeture injustifiée d'écoles, favoriser l'accès à une éducation de qualité permettant un ascenseur social - quel que soit le niveau de ressources matérielles des familles. Mettre en place un système de contrôle décentralisé de l'éducation. Offrir une éducation en raison des exigences du marché du travail moderne.
  • Empêcher la réduction du réseau des institutions de santé pour permettre le maintien de la qualité des soins pour les citoyens. Introduire un ensemble de mesures visant à stimuler l'assurance-maladie volontaire.  
  • Obtenir le remboursement du capital qui est immatriculé dans la République de Chypre et les juridictions offshore qui permettent d'éviter illégalement l'imposition en Ukraine

 

Suivent les "résultats" de ce programme (mettre fin aux tensions, sauver l'économie ukrainienne, rétablir la paix sociale et l'harmonie, intégrer le marché de l'énergie de l'UE, accélérer la participation des réseaux financiers et économiques et internationaux à la vie économique de l'Ukraine, renforcer la justice, mettre fin à la dépendance énergétique vis à vis d'une seule source, mettre en oeuvre pratique le "choix de civilisation européenne", moderniser l'état selon des principes européens, améliorer les possibilités de réalisations personnelles des citoyens etc...)

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents