Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


L'ancien président d'UBS remonté contre la "brutalité" des américains dans les litiges juridiques et fiscaux

Publié par Kiergaard sur 2 Janvier 2014, 12:59pm

Catégories : #Droit-Justice, #Actualité économique et financière

L'ancien président d'UBS remonté contre la "brutalité" des américains dans les litiges juridiques et fiscaux

Le quotidien suisse Le Temps rapporte des éléments d'une interview donné par l'ancien président de la banque suisse UBS à l'hebdomadaire allemand "Die Zeit". Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est très remonté contre les pratiques américaines dans les innombrables conflits juridiques entre les entreprises et l'État.

 

L'article s'intitule : "L’ancien président d’UBS critique la «brutalité impérialiste» des Etats-Unis" (disponible sur le site après enregistrement)

Peter Jurer, désormais avocat, ancien chef juridique, puis dirigeant, de la banque UBS "recommande aux Européens un profond respect vis-à-vis du système juridique américain: «On y trouve de fortes compétences mais aussi une brutalité absurde et souvent impérialiste», explique-t-il. Les Etats-Unis affichent «de moins en moins de respect à l’égard d’autres systèmes juridiques», selon lui. Et d’ajouter que «généralement la prééminence du droit international n’est plus acceptée» et «que le droit américain est devenu «plus ethnocentrique». Cette tendance résulterait d’une perte de pouvoir. «Depuis que la suprématie de l’Occident et du Nord est remise en cause, les Etats-Unis se sentent acculés et deviennent plus agressifs.» Il ajoute que le premier concurrent, la Chine, est un pays sans juristes.
[...]

Peter Kurer est d’avis que les amendes salées imposées aux entreprises étrangères sont à considérer comme «un prétexte et une arme de défense des multinationales américaines ainsi qu’un instrument de protection du marché américain»
[...]

«les avocats américains sont passés maîtres dans l’art du «naming and shaming». Durant des semaines, le nom de la société accusée est terni dans les journaux. Les politiciens s’en prennent à leurs produits. Les associations de consommateurs protestent. Les actions chutent en bourse. L’image subit un dommage irréparable. L’entreprise plie sous la pression publique.

[...]
Les avocats européens sont moins bien préparés que leurs homologues américains, en raison des différences de formation, «plus socratique aux Etats-Unis. En Europe, ils sont «plus naïfs et candides», à son avis. Pour comprendre le système américain, il faut en revenir à l’identité américaine
"

 

Ces éléments sont particulièrement intéressants pour cerner les différences entre systèmes juridiques, entre formation des juristes. Sur un plan plus large ils permettent d'appréhender un autre élément de protectionnisme indirect : la défense agressive de son droit.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents