Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


L'ancien chef des renseignements sud-coréens (NIS) condamné à 2 ans de prison

Publié par Kiergaard sur 22 Janvier 2014, 15:23pm

Catégories : #Géopolitique-International

En guise d'introduction et concernant la seconde affaire dans laquelle le chef des renseignements sud-coréens, je renvoie à cet article que j'avais rédigé il y a quelques mois. La condamnation d'aujourd'hui concerne une affaire corruption.

 

 

L'ancien chef des renseignements sud-coréens (NIS) condamné à 2 ans de prison

La Cour centrale du district de Séoul a condamné ce mercredi Won Sei-hoon, l'ancien chef du Service national du renseignement (NIS), à deux ans de prison pour avoir reçu des pots-de-vin de la part d'un homme d'affaires.

Won, qui a dirigé le NIS sous l'ancien gouvernement Lee Myung-bak, a été déclaré coupable d'avoir reçu sous forme de dessous-de-table 160 millions de wons (150.000 dollars) versés par l'ancien patron de Hwangbo Construction, aujourd’hui en faillite, en contrepartie de son influence.

Le tribunal a également ordonné à l'ex-directeur du NIS de payer une amende de 160 millions de wons. Il a en outre affirmé que Hwang Bo-yeon, l'ancien patron de la société de construction, aurait demandé à Won d'aider sa société à décrocher des commandes de construction auprès d'institutions publiques et de grandes entreprises.

«Une lourde sanction est inévitable car la nature du crime est grave», a déclaré le juge Lee Bum-kyun dans son jugement, ajoutant que l'ancien chef du NIS n'a pas exprimé de remords sincères pour ses fautes.

Won, 63 ans, est également en procès pour une autre affaire après avoir été inculpé d'ingérence dans l'élection présidentielle de 2012.

Plus précisément, il est accusé d'avoir ordonné à ses agents d'utiliser la Toile pour influencer l'opinion publique en faveur de la présidente Park Geun-hye, qui était à l'époque candidate du parti au pouvoir, à l'approche de l'élection. Le tribunal prononcera son verdict pour le deuxième chef d'accusation en février prochain, ont indiqué des officiels.

Yonhap

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents