Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Déclin de la classe moyenne : L'écart salarial s'agrandit en Espagne

Publié par Kiergaard sur 14 Janvier 2014, 15:09pm

Catégories : #Actualité économique et financière

L'écart salarial en Espagne s'agrandit. Bien que les administrateurs et dirigeants aient vu leur rémunération augmenter de 6,9% l'an dernier, les cadres intermédiaires ont subi une baisse de 3,8% de celle-ci et les travailleurs une baisse de 0,4%

EADA via @XAlegret
EADA via @XAlegret

EADA via @XAlegret

"[...]

Les chiffres publiés mardi dans un rapport annuel effectué par l'école de commerce Eada basée à Barcelone et le consultant ICSA sont une nouvelle preuve de l'effritement de la classe moyenne, selon le directeur de l'étude, Ernest Poveda. "Ce que nous voyons est une tendance nette de polarisation : avec une augmentation de ce que reçoivent les dirigeants et une chute pour le reste - la tendance est à l'homogénéisation dans les deux segments où les salaires sont en mouvement vers le bas, tandis que ceux qui gagnent le plus gagnent même encore plus. "

L'étude, qui est basée sur 80.000 interviews, montre que le salaire moyen des dirigeants et administrateurs a augmenté malgré la crise, à l'exception de l'année 2009. Le salaire annuel brut moyen de ce groupe est passé de 68 705€ à 80 330€ l'an dernier. Les travailleurs et les cadres intermédiaires ont vu une augmentation de ce qu'ils gagnent en 2008 et 2009, avant de connaître des chutes par la suite. Le salaire brut moyen des cadres intermédiaires l'an dernier était 36 522€ et celui des autres employés € 21,307.

Selon le professeur de l'Eada et spécialiste sur les salaires, Jordi Costa, cette tendance a deux explications possibles. La seule implication "optimiste est que les hauts dirigeants ont été les premiers à baisser leurs rémunérations (la réduction de leurs primes et le maintien de leur salaire fixe) et sont maintenant les premiers à élever leurs rémunérations", ce qui pourrait indiquer que la reprise est en cours." La lecture pessimiste est que «les entreprises concentrent leurs efforts sur les rémunérations des personnes qui offrent le plus de valeur ajoutée."

Les deux experts sont critiques concernant ce développement de la polarisation et aimeraient voir un modèle de rémunération dans lequel les employés plus performants sont mieux payés, peu importe où ils sont sur l'échelle. Ils suggèrent également l'introduction de plafonds sur les salaires les plus élevés par rapport au plus bas, mais ils notent que les tentatives pour introduire une législation en ce sens, comme récemment en Suisse, ont échoué.

L'étude montre que l'industrie est le secteur où la croissance des revenus est la plus forte. Il a été le secteur avec les salaires les plus élevés depuis 2007, dépassant les banques et les compagnies d'assurance. La finance est le secteur avec les salaires les plus élevés pour les cadres moyens et les employés.

Le secteur dans lequel la rémunération est la plus faible et celui où les salaires ont baissé le plus, c'est le secteur du commerce et du tourisme. "Nous construisons un secteur stratégique avec un poids énorme dans le PIB [...] sur une base très fragile", a déclaré Poveda.

Les salaires les plus élevés pour les administrateurs et les cadres intermédiaires sont payés à Madrid et en Catalogne, tandis que les travailleurs de Navarre ont les salaires les plus élevés, suivis par ceux de Madrid, de Catalogne et du Pays Basque."

El Pais

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents