Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Sondage : Les rapports hétéroclites entre le Royaume-Uni, l'UE et les États membres

Publié par Kiergaard sur 2 Décembre 2013, 15:18pm

Catégories : #Politique

Un sondage conduit dans quatre pays de l'Union Européenne auprès de 5 000 personnes (Pologne, France, Allemagne, Royaume-Uni) permet de faire un point intéressant sur la disparité des attitudes vis à vis de la construction qu'est l'UE mais également vis à vis de la place du Royaume Uni dans l'Union.

Voici les principaux éléments de l'étude :

  • "Just 26% of British voters regard the EU as, overall, a "good thing" compared with 42% who say it is a "bad thing". In Poland 62% say it is a good thing and 13% bad; in Germany 55% good and 17% bad, and in France 36% good and 34% bad."
  • Concernant la contribution du Royaume-Uni à l'Union elle est jugée positive pour seulement 9% des allemands, 15% des français, mais 33% des polonais.
  • Un traitement spécial pour le Royaume-Uni n'est pas pour autant soutenu, l'idée d'une Europe à la carte, soutenue par les britanniques, pour eux-même ne rencontre un écho favorable que chez 16% des allemands et 26% des français.
  • Pas de grande inquiétude quant aux effets d'une éventuelle sortie de l'UE des britanniques, cela aurait un effet négatif pour seulement 24% des français, 36% des allemands et 51% des polonais.
  • Sur un sujet spécifique : français et britannique sont sur la même longueur d'onde pour dire que la politique européenne d'immigration a un effet négatif (59% et 64%)
  • Plus important, les britanniques sont plus proches des américains que de leurs "partenaires" européens : 37% des britanniques tendraient à soutenir les États-Unis en cas de désaccord entre les ceux-ci et les pays de l'UE, contre 10% seulement qui tendraient à soutenir les pays européens.
  • Néanmoins (paradoxe quand tu nous tiens) la libre circulation est jugée positivement par les britanniques, de même que le libre-échange (sans grande surprise).

 

Alors que le débat sur l'appartenance à l'UE du Royaume-Uni est relancé par la perçée du parti UKIP et le projet de référendum avancé par David Cameron, ce sondage permet de mesurer assez précisément la manière dont la population de certains états perçoivent le Royaume-Uni, mais surtout comment les britanniques perçoivent l'UE (idem pour les États membres).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents