Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Al-Qaïda : Une multinationale qui tient ses comptes

Publié par Kiergaard sur 24 Décembre 2013, 18:45pm

Catégories : #Géopolitique-International

Dans un article d'Associated Press, la responsable du bureau de l'agence pour l'Afrique de l'Est, Rukmini Callimachi développe des éléments saisissants sur le fonctionnement d'Al-Qaïda. Celui-ci, sans garantir une efficacité optimale, serait structuré comme une véritable "multinationale" munie d'un plan financier strict et exigent quand à la tenue des comptes.

 

 

 

 

Des documents retrouvés dans des caches d'al-Qaïda ces dernières années ainsi que des témoignages de commerçants sur place laissent à penser que l'organisation terroriste est structurée comme une multinationale dans toutes les sphères où elle opère (Irak, Somalie, Afrique de l'Ouest etc...).
De multiples reçus sont demandés aux commerçants locaux, traces des recettes et des dépenses sont conservées par l'organisation, de même que les horaires d'entrainement, des fiches de salaires, lettres de "DRH", budget alloué aux actions sociales et philanthropiques... : "Taken together, the evidence suggests that far from being a fly-by-night, fragmented terror organization, al Qaeda is attempting to behave like a multinational corporation, with what amounts to a companywide financial policy across its different chapters."

Présenté comme une nécessité pour tenir les affaires de l'organisation, cette structuration pourrait également provenir des enseignements initiaux d'Oussama Ben Laden. Dans sa jeunesse il a étudié l'économie en Arabie Saoudite et a exercé des fonctions de cadre dans l'empire immobilier familial. Quand il a été exilé au Soudan au début des années 90 il a fondé un vaste conglomérat, qui est devenu le plus grand du pays. Selon des experts il était obsédé par l'application des techniques de gestion d'entreprise à son conglomérat.

Cette gestion permet de tenir les comptes de manière efficace, mais également de surveiller le fonctionnement du groupe, qui fonctionne de manière largement décentralisée. Ce fonctionnement ne garantit pas des résultats effectifs et il y a surement de grandes difficultés à gérer toute cette paperasse...

 

À titre personnel, je pense que cela implique de revoir considérablement la politique menée pour lutter contre Al-Qaïda. Ce n'est pas en abattant quelques cadres que les américains abattront une organisation enracinée dans le terrain qui fonctionne selon un schéma d'entreprise relativement efficace (inspiré de leurs ennemis américains).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents