Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


États-Unis : Un rapport documente le financement des membres des comités du renseignement par l'industrie

Publié par Kiergaard sur 9 Décembre 2013, 17:01pm

Catégories : #USA

L'ONG MapLight, dont l'objectif est de révéler l'influence de l'argent sur les politiques, vient de publier les montants versés par les principaux contractants des services de renseignements aux membres des comités du renseignement du Sénat et de la Chambre des Représentants.


[Après les juges des cours suprêmes fédérales, les membres des comités du renseignement]

  • Alors que l'Office of the Director of National Intelligence estime que près de 70% du budget alloué au renseignement (cf : Black Budget) va aux contractants des services de renseignement, il peut être intéressant de savoir si ces contractants influencent d'une manière ou d'une autre le processus décisionnel conduisant à cette allocation de ressources. Cet impératif est d'autant plus important que de nombreux membres des comités du renseignement du Sénat et de la Chambre des Représentants ont défendu avec vigueur les programmes de renseignement suite aux révélations d'Edward Snowden.
     
  • Sur la base de données rendues publiques récemment sur les campagnes de financement des "political action committees", l'ONG a calculé les contributions des 20 premiers contractants des services de renseignement versées aux membres des comités de surveillance du Sénat et de la Chambre depuis 2005. Le montant total versé par les 20 premiers contractants aux comités est de 3.7 millions de $ depuis 2005 soit environ 500 000 dollars par an. C'est énorme quand on sait que les membres de ces comités sont très peu nombreux (40 au total en comptant les deux comités plus une centaine de membres de personnel).
     
  • Ces résultats n'épuisent pas la totalité des sommes versées puisqu'il y a au total plus de 200 contractants et que le montant versé n'est pas nécessairement dégressif surtout pour des acteurs qui chercheraient à gagner leur place. Voici néanmoins les résultats :
     
États-Unis : Un rapport documente le financement des membres des comités du renseignement par l'industrie
  • Quand on voit que le 14ème peut mettre autant d'argent que Lockheed Martin on se dit qu'il y aurait intérêt à faire toute la liste pour avoir un montant global... Qui se chiffre sans doute en dizaines de millions d'euros.

    Parmi les éléments saillants sur (les 20 premiers contractants seulement) :

     
  • "Members of the House Permanent Select Committee on Intelligence and the Senate Select Committee on Intelligence from Maryland -- home of NSA headquarters -- led the committees in money received from top intelligence contractors. Representative C.A. "Dutch" Ruppersberger, D-Md., is the largest recipient, having received $363,600 since January 1, 2005. Senator Barbara Mikulski, D-Md., is the second largest recipient, having received $210,150".
     
  • "Republican members of House Permanent Select Committee on Intelligence and the Senate Select Committee on Intelligence have received $1.86 million since January 1, 2005, while Democrat members have received $1.82 million over the same time period." (Pas de jaloux)
     
  • "Members of the House Permanent Select Committee on Intelligence have received $2.2 million since January 1, 2005 from top intelligence services contractors, while members of the Senate Select Committee on Intelligence have received $1.5 million." (Pouvoir un peu plus important à la Chambre).
     
  • "Lockheed Martin has given $798,910 to members the House Permanent Select Committee on Intelligence and the Senate Select Committee on Intelligence since January 1, 2005, more than any of the other top 20 intelligence service contractors. Northrop Grumman has given $753,101, the second highest amount, and Honeywell has given $714,913, the third highest amount."

     

Le chien ne mord pas la main qui va le nourrir, sauf si cela peut lui faire gagner des électeurs, mais vu que les électeurs ne savent pas...
 

Les résultats sont développés dans un article du Center for Public Integrity.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents