Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Libye : Le mouvement autonomiste Barqa lance une compagnie pétrolière régionale

Publié par Kiergaard sur 11 Novembre 2013, 18:36pm

Catégories : #Actualité économique et financière, #Géopolitique-International

La proclamation, il y a une semaine, d'un "gouvernement" par un groupe autonomiste ("Barqa") dans l'est de la Libye avait la valeur d'un défi symbolique et revendicatif face à un gouvernement central affaibli (source). De nouveaux développements sont intervenus, qui donnent à ces évènements une portée beaucoup plus importante.

  • En effet, au cours de la semaine, l'approvisionnement de l'Italie (notamment) en pétrole et en gaz libyen a plusieurs fois été suspendu en raison du blocage de raffineries ou de terminaux par des régionalistes ou des milices locales qui souhaitaient ainsi faire pression sur le gouvernement pour exiger de meilleures salaires et se voir reconnaître des droits politiques plus étendus.
  • Dimanche, le gouvernement libyen a lancé un ultimatum à ces milices, elles devaient cesser le blocage sous les 10 jours. Après quoi le gouvernement "exercerait ses fonctions"... Il semblerait que face aux besoins de la population libyenne d'un gouvernement plus fort, le premier ministre ait décidé de durcir le ton, il a successivement appelé la population a résisté pacifiquement aux milices, et à comparer ce qu'elles faisaient à du racket et à de l'extorsion, "similaire à ce que des bandits ou des envahisseurs feraient". Il a même brandi la menace d'une intervention étrangère si la situation dégénéraient.
    Le premier ministre a tenté de justifier la relative faiblesse de son gouvernement par le contexte délicat et par le fait qu'il avait besoin du soutien de la population. Néanmoins, le Tripoli Post soulève le fait que certains libyens souhaiteraient d'abord la manifestation de l'autorité du gouvernement avant de lui donner son soutien.
  • Le mouvement "Barqa" institué la semaine dernière semble vouloir s'extirper de la qualification de milice en se structurant dans la région de la Cyrénaïque. Il a été annoncé, après l'ultimatum du Premier Ministre Ali Zeidan, que le mouvement avait crée une compagnie pétrolière régionale qui commence à vendre du brut pour son propre compte après que le mouvement ait pris le contrôle de nombreux ports situés dans sa sphère d'influence (stoppant notamment le transfert du gaz à l'Italie).
    Il semblerait que l'argent des ressources naturelles qui manquait aux caisses de l'état, vont se mettre à rentrer, mais pas dans les caisses de l'état central. Les experts estiment que la Libye a déjà perdu près de 7 milliards de dollars depuis que ses puits de pétrole sont occupés (140 millions chaque jour).
  • Bien que le premier ministre brandisse les menaces d'un scénario irakien et souligne que la communauté internationale ne tolèrera pas une situation qui pourrait conduire au terrorisme et à la violence, son raisonnement se heurte à la structuration récente du mouvement "Barqa" (qui n'est pas un mouvement islamiste ou jihadiste). Cette structuration passe par une indépendance financière, par un équipement en armes (ce qui est déjà le cas vu que ce sont d'anciens "révolutionnaires"), et par une tentative de créer des institutions fédéralistes qui s'étendraient au sud-est de la Libye comme le rapporte le site Russia Today. Il rapporte également que la création d'une banque centrale orientale (pour l'est de la Libye) est également sur les rails, ce qui témoigne de l'avancée des projets...

L'affaire est à suivre alors que le gouvernement menace de couper les vivres financiers à la partie orientale de la Libye sur fond de profonde inquiétude d'experts de la Banque Mondiale sur le budget libyen dépendant très fortement des exportations de pétrole.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents