Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Argentine : Des archives révèlent les secrets du fichage des citoyens par la junte

Publié par Kiergaard sur 8 Novembre 2013, 12:43pm

Catégories : #Histoire

Argentine : Des archives révèlent les secrets du fichage des citoyens par la junte

Une découverte historique majeure a été faite en Argentine a annoncé, il y a 4 jours, le ministère de la Défense du pays :

Des documents secrets dressant une liste noire d’artistes et intellectuels rédigés par les militaires pendant la dictature ont été découverts au siège de l’Armée de l’air argentine à Buenos Aires, a annoncé lundi le gouvernement.

C’est la première fois depuis la fin de la dictature voici 30 ans qu’une découverte de cette importance, 280 documents, est rendue publique en Argentine.

Depuis trois décennies, les familles de disparus de la dictature réclament aux militaires et à l’Eglise de communiquer leurs archives.

[...]

Des centaines de militaires ont été jugés et condamnés pour les crimes commis par la junte militaire entre 1976 et 1983.

Sur la liste noire, figurent des personnalités comme l’écrivain Julio Cortazar (mort en 1984), la chanteuse Mercedès Sosa (décédée en 2009) ou des acteurs renommés en Argentine.

Le ministre a montré lors d’une conférence de presse des documents indiquant que les militaires pensaient rester au pouvoir jusqu’en 2000.

[...]

D’après les organisations argentines représentant les familles de victimes, 30.000 personnes ont été éliminées par la junte et les restes de seulement quelques centaines ont été identifiés.

  • L'annonce est intervenue le 4 novembre (communiqué)
  • Les premiers documents ont été publié le 6 novembre (communiqué - documents de l'année 1979 - 1980 - 1982 )
  • Comme le relève Sudinfo.be il y a une gradation du "classement" : " la «Formule 1» désignait les personnes «sans antécédents marxistes» et la nomenclature allait jusqu’à la «Formule 4», prévenant : «a des antécédents idéologiques marxistes qui font que son entrée et/ou maintien dans l’administration publique n’est pas conseillé, que l’Etat ne pas lui propose pas de collaboration ou de subvention (dans le cas des artistes, ndlr)»."
  • Ces messages n'étaient pas destinés à être divulgués, et ils devaient normalement être incinérés (selon les consignes indiquées).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents