Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Revue Cités : "Aujourd'hui, le post-humain" + (références)

Publié par Kiergaard sur 19 Octobre 2013, 15:11pm

Catégories : #Sciences-Environnement

Le n°55 de la revue Cités est consacrée (principalement) au "post-humain", les contributions qui y sont réunies me semblent particulièrement intéressantes et j'en partage ici quelques extraits + quelques liens utiles (La revue doit être consultable dans certaines bibliothèques).

 

  1. Dans un éditorial intitulé "De l'homme-machine à la machine post-humaine : La vision machinique du monde ", Yves-Charles Zarka ouvre utilement par deux citations fortes. "Le transhumanisme, c’est tout simplement l’idée que la technologie donne à l’homme les moyens de s’affranchir de la plupart des limitations qui lui ont été imposées par l’évolution, la mort étant la première d’entre elles. A terme, on pourrait voir naître, au-delà du posthumain, les premières créatures post-biologiques : soit des intelligences artificielles succèderont à leurs géniteurs humains, soit les hommes eux-mêmes fusionnés avec la machine jusqu’à être méconnaissables"
    Rémi Sussan, à propos de son livre Les Utopies post-humaines, Paris Omnisciences, 2005.
    «Les individus amputés et réparés par prothèse robotique sont en réalité le laboratoire où s’expérimentent les formes de vie de l’avenir : où l’humain sera prolongé, c’est-à-dire à la fois amplifié et potentiellement annihilé par l’avènement d’autre chose qui n’est plus lui»
    Thierry Hoquet, Cyborg philosophie, Paris, Seuil, 2011

    Je me permets de signaler ce passage particulièrement marquant et de renvoyer à la lecture de l'éditorial pour les développements complets :
    "L’artifice machinal (art humain) a commencé par imiter la nature (art divin), puis s’y est identifié (animaux machines, homme-machine), pour enfin s’y substituer (la machine post-humaine) : machine mécanique (l’automate), machine organique, machine cybernétique. Cet itinéraire fait intervenir des registres qui s’alimentent l’un l’autre : la technique, le savoir et le pouvoir, mais aussi le fantasme. C’est dire qu’à travers l’oeuvre machinique s’est joué tout autre chose que la mise en place de dispositifs de plus en plus perfectionnés visant à faciliter la vie : une volonté de puissance qui s’est révélée sans limites et entend désormais prendre la place du Dieu, mort et enterré depuis longtemps, qui a entraîné dans sa chute sa créature imparfaite et précaire.

     
  2. Dans une "Présentation", Christian Godin amène les éléments suivants : "Le posthumanisme est un courant de pensée ainsi qu’un ensemble de dispositifs
    technoscientifiques qu’il serait erroné de considérer comme une utopie juste bonne à alimenter une littérature de science-fiction. Dans une certaine mesure, il fait déjà partie de notre monde, et il est probable qu’il le bouleversera. Le monde des spectacles au sens large, où se retrouvent également les sports et les performances, nous a déjà acclimatés à cette révolution en cours, sans même que nous nous en apercevions.
    En jeu, rien moins que l’idée que l’homme se fait de lui-même – et
    des questions politiques, économiques et sociales dont nous avons à peine
    idée.
    "


Je renvoie ensuite à la lecture de la revue pour les diverses approches des auteurs... qui vont du questionnement de la représentation théatrale de l'humain aux interrogations sur la quête de l'immortalité en passant par "ce que pense un transhumaniste".

  • Ci joint-quelques articles sur la question du transhumanisme ou posthumanisme :

 


 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents