Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Résumé très bref des derniers évènements relatifs à la NSA

Publié par Kiergaard sur 28 Octobre 2013, 14:14pm

Catégories : #Géopolitique-International

Résumé très bref des derniers évènements relatifs à la NSA
  • Révélations relatives à l'ampleur des programmes de surveillance de la NSA, en France, en Allemagne et en Espagne notamment. Le traitement national est à mon avis un frein à toute réflexion globale, puisqu'il condamne le débat à des pseudos réactions outrées qui évoluent en simples convocations d'ambassadeurs et demandes d'explications... Les politiques n'ont nullement envie de participer à l'étalage d'informations en cours... Le débat va se focaliser sur le fait de savoir si Obama savait, ou non. Sans que personne ne fasse le lien avec un éventuel mensonge à la chancelière Merkel (à qui il a assuré ne rien savoir).
  • En Allemagne, la situation est paradoxale, c'est un des états les plus surveillés mais c'est l'espionnage du portable d'Angela Merkel qui retient l'attention.
  • Aux USA, de nombreux congressistes sont actuellement dans les médias pour défendre les programmes de surveillance, l'impression d'unanimité dans la défense des programmes est trompeuse quand on sait que les derniers votes relatifs au maintien des crédits de fonctionnement et des autorisations pour certains programmes ont été très serrés. Cela fonctionne par vague...
    Les dernières déclarations de certains responsables sont très "fortes" en substance, des milliers de vies ont été sauvées (alors que le propre directeur de la NSA a reconnu que seuls 1 ou 2 attentats avaient probablement été déjoués du fait des programmes de la NSA) et vous devriez nous remercier et sabrer le champagne en sachant ce que nous faisons pour vous [Je n'exagère même pas].
  • Il faudra néanmoins expliquer en quoi surveiller le portable de hauts responsables politiques alliés permet de sauver des vies...
  • Certains commentateurs essayent de faire en sorte que le débat s'élargisse avec plus ou moins de succès... On va du "cheval de Troie américain" en parlant des britanniques qui feraient mieux de partir de l'UE aux règlementations européennes actuellement en discussion (leurs enjeux, failles et avancées...) en passant par les tentatives de dresser une carte du fonctionnement et des interconnexions entre services secrets.
  • Alors que cette dernière tâche devrait se révéler impossible, on apprend que la cyber-sécurité du département d'État est catastrophique ... (peut être qu'ils auraient mieux fait de dépenser de l'argent pour cela plutôt que pour acheter des "j'aime" sur facebook pendant l'affaire Snowden).
  • La presse doit gérer dans la précipitation ce flux d'informations sans aucun recul ni mise en perspective (en général). On obtient des titres du style : "Le monde demande des explications", "Obama savait" (ou savait-il ?). La bonne question étant de savoir s'il a menti ou non. Quand aux explications, le monde pourra attendre, les explications seront communiquées à quelques hauts responsables dans quelques obscures bureaux par quelques autres hauts responsables...
  • Doit-on réellement mettre en œuvre tout cela sous la justification officielle d'empêcher 2-3 attentats, plutôt que de limiter une ingérence de plus en plus mal perçue dans un monde qui tend à devenir multipolaire ? Officieusement doit-on accepter que la technologie soit toujours utilisée au profit du plus puissant pour asseoir sa domination dans tel ou tel domaine ? (la question est naïve j'en conviens...).

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents