Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


(Màj) Quand la Commission Européenne retire un document de travail inopportun sur la consolidation fiscale en zone Euro

Publié par Kiergaard sur 23 Octobre 2013, 18:11pm

Catégories : #Actualité économique et financière

Mise à jour : Alors que cela devait être mis dans "plusieurs semaines" si l'on en croit les déclarations du journal grec, voilà que le document a été mis en ligne. Il est traité notamment sur le site "D'un champ l'autre"

- Soit c'est volontaire en cette période d'adoption des budgets nationaux et de tensions sur un autre plan pour la Grèce.

- Soit c'est une erreur stupide qui fait naître le soupçon précédent...

  • Alors que la Task Force envoyé en Grèce vient de rendre son 5ème avis sur les "progrès" réalisés en Grèce (qui fait plus figure de piqûre de rappel pour le gouvernement grec) [Communiqué de Presse], on apprend qu'hier (ou avant-hier dans la nuit) a été publié "par erreur" selon un responsable de la Commission, un document de travail de la direction des affaires économiques et financières de la Commission (qui sont normalement publié ici).
  • Ce document de travail qui selon le disclaimer approprié : "Views expressed represent exclusively the positions of the author and do not necessarily correspond to those of the European Commission." n'aurait pas du susciter de problèmes, néanmoins son contenu, ou alors une stupide erreur de timing vu le contexte (personnellement je ne crois pas à l'erreur technique...) a entrainé sa suppression : "il sera publié dans les prochaines semaines" selon un responsable de la Commission.
  • Ce document de travail qu'ont pu consulter rapidement (avant sa suppression) certains (et qui a depuis disparu et est introuvable) est intitulé : "Fiscal consolidations and spillovers in the euro area periphery and core" d'après le journal grec (anglophone) Ekathiremini et a été soumis par Jan in 't Veld (dont les papiers sont disponibles ici).
  • Parmi les éléments intéressants de ce document qui sont repris par l'article ci-dessous :
    - L'ajustement budgétaire en Grèce a été l'équivalent de 9% du PIB (je n'ai pas dit que cela avait coûté 9 points de PIB) sur la base de l'évolution du solde structurel sur 3 ans (entre 2011 et 2013) (en gros la somme des ajustements budgétaires structurels sur les 3 dernières années équivaut à 9% du PIB (sur quelle année je ne sais pas).
    - Cet ajustement est le plus élevé en Europe et "de loin", suivent le Portugal (7%) et l'Irlande (4% du PIB).
    - "La conclusion académique principale de ce document est que l'adoption simultanée de programmes d'ajustement dans la zone euro a rendu plus difficile pour les pays de la périphérie, comme la Grèce, l'atteinte de l'équilibre budgétaire et le regain de compétitivité." (Ekathimerini) En effet : "Les retombées des consolidations bugétaires en Allemagne et dans le coeur de la zone euro ont aggravé la situation économique globale. Une relance budgétaire temporaire dans les pays excédentaires peut stimuler la production et aider à réduire leurs excédents courants" (abstract de l'étude). // Même si l'équilibre de la balance courante de la Grèce s'est amélioré de 2,3% de PIB au cours de la période en question, l'Allemagne a également amélioré son solde de 0,6%, ce qui signifie que l'Allemagne a essentiellement continué de rivaliser avec la périphérie de zone euro et à augmenté la pression sur les économies déjà en difficulté du sud.
    - Les projections contenues dans le document de recherche suggèrent que la contraction de l'économie de la Grèce aurait été de 2% plus faible (2 points de PIB plutôt) ces trois dernières années, si les programmes d'ajustement budgétaire n'avaient pas été appliquées en même temps dans la zone euro.
    - L'impact a été très négatif sur le multiplicateur budgétaire en Grèce et en Italie notamment.

  • En l'absence du document je me borne à rapporter ce que le journal évoque. Nous verrons quand le document sera publié, certains parlementaires (je pense à un tweet d'un eurodéputé vert) se demandent pourquoi ce document a été supprimé, mais cela n'ira pas beaucoup plus loin
  • Au delà c'est assez stupide d'avoir retiré un document qui aurait pu susciter un débat (puisqu'il en suscitera un si certaines personnes l'ont vu...), d'autant plus qu'il était aisé de dire que cela ne reflète pas les vues de la Commission. Il y a beaucoup de documents de travail (hors Commission) qui développent les mêmes arguments que ce document. Mais le fait qu'il apparaisse sur le site de la Commission dans un certain contexte me fait m'interroger sur la portée de la justification du membre de la Commission qui a déclaré au journal grec que le document avait été placé "par erreur"... "Par erreur" vis à vis de quoi ? technique, vis à vis de quelle référence, de quelle norme ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents