Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Les centaines de milliers de morts d'Irak... (et les autres)

Publié par Kiergaard sur 16 Octobre 2013, 14:19pm

Catégories : #Géopolitique-International

Alors que l'Irak renoue avec une période de très fortes violences (source) et que les attentats sont quotidiens, une nouvelle étude tente d'estimer (comme d'autres) le total des victimes civiles de ce conflit depuis 2003...

  • L'étude publiée dans le journal PLOS Medicine se basant sur une nouvelle méthodologie moins dépendante du nombre de victimes réellement enregistrées (dans un état déliquescent cela est toujours imparfait) estime à 500 000 victimes civiles irakiennes directes et indirectes depuis 2003 (jusqu'à fin 2011).
  • Difficile d'avoir une estimation réelle, selon les sources et les méthodologies on aboutit à une fourchette comprise entre 200 000 et 1 000 000 de victimes.
  • Mais au final peu importe... Certains diront que l'on n'en est à à peine 1/10ème (fourchette basse) ou 1/4 (fourchette haute) de la guerre du Vietnam... Mais la géographie du pays n'est pas la même, la concentration de la population non plus et la population totale également n'est pas identique...
  • 500 000 morts, un état déliquescent, une absence totale de souveraineté étatique, une tension permanente, des attentats quotidiens, la corruption, la misère... On ne se souvient même plus que le prétexte de l'intervention était faux... Il y a 10 ans seulement. Les USA voulaient renverser un "dictateur" dont ils avaient guidé les armes chimiques contre des iraniens 20 ans plus tôt... Et pour quel bilan ? : "des centaines de milliers de morts, un état déliquescent, une absence totale de souveraineté étatique"...

- En Afganistan, la situation n'est pas stabilisée : Surement près de 100 000 morts depuis 2001 (militaires, combattants et civils confondus).
- En Syrie, déjà plus de 100 000 morts (75% de combattants (50 régime 25 rebelles)) 25% de civils) et des millions de déplacés (internes et externes) en seulement 2 années... (sur un pays de seulement 22 millions d'habitants...
- En Libye, sans doute un peu moins de 100 000 morts directs et indirects... un pays divisé, un pouvoir central faible, un éclatement régional... «La bataille a été gagnée, mais la guerre a été perdue. Le bilan de la Libye, c'est une victoire tactique mais un échec stratégique», commente le général Vincent Desportes

Tout cela pour ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents