Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Les États-Unis contre-attaquent : Les services européens fournissaient les données à la NSA ?

Publié par Kiergaard sur 30 Octobre 2013, 10:50am

Catégories : #Géopolitique-International

(Image de l'article du Wall Street Journal)

(Image de l'article du Wall Street Journal)

Dans un article paru hier, le Wall Street Journal titrait : "Europeans Shared Spy Data With U.S.". Nous assistons à une bataille de communication titanesque.

  • Nous avons déjà rapidement abordé la campagne de communication en cours aux USA pour défendre, justifier, minimiser ou partager la responsablité des programmes. Celle ci se poursuit évidemment dans la presse national des états européens (Espagne et France notamment qui sont visés, les journaux se font même faire la leçon par un "officiel américain" qui leur explique qu'ils ont mal interprété les documents de Snowden // En Grèce, on remonte des données qui laissent à penser que les services secrets grecs espionnaient les ambassadeurs américains, le lendemain du jour où on apprenait que l'ambassade US à Athènes était un centre de surveillance (je schématise pardon)).
     
  • J'ai personnellement l'impression qu'on arrive à un point où les États-Unis ne souhaitent plus porter le chapeau. Les quelques réserves d'usage lors de la contestation de certaines informations laissent la place à un déballage contrôlé (sans l'être totalement) de certaines informations visant à renvoyer la balle dans le camp des "alliés" européens...
     
  • Cela soulève d'autres questions quant à la coopération entre services de renseignements... Cela était déjà acté depuis longtemps, et on sait bien que les réactions indignées sont des postures (sauf peut être l'espionnage direct des lignes présidentielles). Si ces réactions indignées visaient à masquer la coopération des services, c'était une réaction ratée dans la mesure où ce sont les américains qui lançent le morceau.
    S'il était évident que chacun s'espionne, les accords de coopération entre services de renseignement posent la question des rapports de force dans la conclusion des accords... Fournir des données pour en obtenir en retour sans doute, mais n'y a t'il pas une asymétrie quand on connaît l'avancée technologique des américains (sans faire injure à la puissance des services français ou allemands...).
     
  • Logiquement cela devrait renvoyer à apprécier les pouvoirs des services de renseignement et à s'interroger sur leur conformité aux cadres légaux qui les régissent. Malheureusement dans ces domaines extrêmements sensibles les experts sont les acteurs et chacun défendra probablement son pré carré (Cf NSA Review Panel aux USA)...
     

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents