Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


De nouveaux groupes rebelles rejettent le principe de la conférence Genève 2

Publié par Kiergaard sur 27 Octobre 2013, 10:59am

Catégories : #Géopolitique-International

Après le Conseil National Syrien, les groupes islamistes jihadistes... on ne sait plus vraiment qui souhaite cette conférence qui heurte les intérêts des jihadistes dans leur implantation en Syrie, les intérêts de certains groupes rebelles, suffisamment bien armés pour qu'ils ne voient pas la nécessité d'une trêve et certains groupes nationalistes qui refusent cette ingérence extérieure manifeste...



(Parisien)
"Une vingtaine de groupes rebelles islamistes syriens ont rejeté catégoriquement la conférence de paix dite "Genève-2", défendue par les Etats-Unis et la Russie pour trouver une issue politique à la guerre civile. «Nous annonçons que la conférence Genève-2 n'est pas et ne sera jamais le choix du peuple ou une revendication de notre révolution», ont annoncé ces groupes armés samedi soir, par la voix du chef de la brigade Souqour al-Cham, Ahmad Eissa al-Sheikh."


«Pour nous, il s'agit d'un élément supplémentaire du complot visant à faire dérailler notre révolution et à la stopper», insistent ces groupes, dont certains font partie de l'Armée syrienne libre et d'autres ont combattu les jihadistes engagés comme eux contre le régime. Les éventuels participants à cette conférence, ont-ils prévenu, commettront une «trahison» dont ils devront répondre «devant nos tribunaux». Parmi les signataires se trouvent les brigades Liwad al-Tawhid, Ahrar al-Cham, Souqour al-Cham ou encore Ahfad al-Rasul."

(RIA Novosti)

"Selon l'opposition, ce groupe rebelle compte environ 9.000 membres actifs.

La conférence Genève-2, censée reprendre les lignes de l'accord international signé à Genève le 30 juin 2012, doit réunir à une même table des responsables du régime syrien et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique négociée entre Damas et la rébellion. Sa date exacte n'est pas encore fixée, mais d'après le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi elle pourrait se tenir le 23 novembre."

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents