Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Corée du Sud : La polémique liée à l'implication des renseignements dans la présidentielle ne se tasse pas

Publié par Kiergaard sur 22 Octobre 2013, 13:09pm

Catégories : #Géopolitique-International

Lectures utiles :
- Les services de renseignement sud-coréens impliqués dans plusieurs scandales politiques (Le Monde)
- Petite histoire des grandes manipulations des services secrets sud-coréens (Association d'Amitié Franco-Coréenne) [Essentiel]
- La Une (française) des quotidiens coréens aujourd'hui

Comme quoi les services de renseignements "morflent" un peu en ce moment (mais bon c'est très relatif), mais les faits sont très graves...

Yonhap : [Oui oui, on parle bien d'ingérence des services de renseignement dans l'élection présidentielle...]
"Le parquet militaire lancera une enquête sur les messages postés sur des comptes Twitter et blogs par les agents de l’unité de la guerre psychologique du commandement cyberespace de l’armée, soupçonnés d'être à caractère politique, a fait savoir ce mardi une source militaire.

Cette source a confirmé que «le parquet militaire et le département de l’inspection du ministère de la Défense seront conjointement chargés de l’enquête sur les allégations portant sur les messages à portée politique postés par les agents du commandement cyberespace», «le parquet militaire dirigera l’enquête.»

Le ministère de la Défense a confirmé à l’issue de sa propre inspection interne que les quatre agents du commandement cyberespace avaient effectivement posté des messages à caractère politique. Le parquet militaire enquêtera en particulier sur le contenu de ces messages ainsi que sur le caractère indépendant de l'acte de ces quatre agents, des soupçons ayant été soulevés quant à la possibilité que ces actions aient suivi un ordre de leur supérieur ou l’intervention du Service national du renseignement.

Un responsable des autorités militaires a transmis que «les autres agents, hormis les quatre personnes confirmées de l’unité de la guerre psychologique, seront également interrogés». D’après les députés membres du comité de la défense au Parlement, le nombre d'employés dans cette unité s’élève à 70-80."

[...]

"Park a jusqu’à présent rejeté catégoriquement tout lien avec le scandale, affirmant qu’elle n’était pas au courant des agissements du service du renseignement et qu’elle n’en a bénéficié d’aucune façon. Le NIS a lui affirmé que ces activités en ligne se sont faites dans le cadre de leur guerre psychologique de routine contre la Corée du Nord.

Les derniers éléments du dossier montrent que l’activité du NIS ne s’est pas limitée aux forums mais a aussi eu lieu sur Twitter. Les agents du NIS auraient mis en ligne quelque 55.000 commentaires sur le service à l’approche des élections présidentielles."

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents