Points de vue alternatifs

Analyse et veille des médias internationaux : géopolitique, économie, numérique...


Étude - Prospective : Près de la moitié des emplois existants actuellement aux USA menacés d'automatisation dans les 10-20 ans

Publié par Kiergaard sur 25 Septembre 2013, 10:57am

Catégories : #Sciences-Environnement, #Sociologie-Démographie, #Réflexions économiques

(Via The Conversation, l'étude est citée par Médiapart sur un de ses blogs)

  • C'est le résultat à lequel aboutissent 2 chercheurs de l'université d'Oxford dans une étude intitulée : "THE FUTURE OF EMPLOYMENT: HOW SUSCEPTIBLE ARE JOBS TO COMPUTERISATION?" (Le futur de l'emploi : Dans quelle mesure les emplois sont susceptibles d'automatisation).
  • Voici l'abstract : "Nous examinons dans quelle mesure les emplois sont sensibles à l'automatisation. Pour évaluer cela, nous commençons par mettre en œuvre une nouvelle méthodologie pour estimer la probabilité d'automatisation des 702 professions détaillées, en utilisant une classification basée sur le processus de Gauss [ou la loi de Gauss je ne sais pas, en tout cas c'est une méthode de stats]. Sur la base de ces estimations, nous examinons l'impact attendu de l'automatisation future sur les résultats américains du marché du travail avec pour objectif principal d'analyser le nombre d'emplois à risque et la relation entre la probabilité d'une automatisation, le salaire et le niveau de scolarité. Selon nos estimations, environ 47% de l'emploi total États-Unis est en danger. Nous fournissons des preuves supplémentaires que les salaires et le niveau de scolarité présentent une forte relation négative avec la probabilité d'une automatisation de l'emploi.

Étude - Prospective : Près de la moitié des emplois existants actuellement aux USA menacés d'automatisation dans les 10-20 ans
  • Les auteurs soulignent concernant ce graphique que dans ses propres projections le BLS (Bureau of Labor Statistics) retient un progrès technologique (normal) sans prendre en compte des évènements conjoncturels (un peu comme si en 2000 on ne prévoyait pas les smartphones)...
  • Ils soulignent également que plus la probabilité d'automatisation est élevée plus on la possibilité que cet emploi soit remplacé tôt est élevée.
  • Une annexe présentant la probabilité pour chaque emploi est présente à la fin de l'article.
  • En conclusion de leur article, les auteurs notent que l'augmentation de la puissance de calculs des algorithmes combiné aux progrès de la robotisation sont de nature à changer profondément l'organisation du travail. Le but de leur papier est d'opérer une démarche prospective sans se demander combien d'emplois ont été automatisés jusque là. "Notre modèle prédit que la plupart des travailleurs dans les transports et la logistique, tout comme les personnels de soutien administratif ainsi que la main-d'œuvre dans les métiers de production, sont en danger". La littérature récente montre également que les personnels dans les services sont également mis en danger par les progrès de la robotique de service. Leur modèle prévoit que les employés peu qualifiés vont devoir acquérir de nouvelles compétences dans des emplois non-susceptibles d'automatisation à savoir : "les tâches nécessitant une intelligence créative et sociale" et donc les compétences correspondantes vont devoir être développées.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents